Un long parcours d’ébéniste

Martin Spreng / Portrait / Un long parcours d’ébéniste
Groupe Xylos

Sa route croise alors celle de Francis Ballu, ébéniste de formation et premier prix au concours des meilleurs ouvriers de France, et de Rémi Colmet Daâge, architecte et ébéniste. Un « coup de foudre » professionnel qui les amène à associer leur créativité et compétences sous le nom de Groupe Xylos (bois en grec). 

Le trio, bientôt rejoint par un quatrième compère, Philippe Delaflotte (qui s’en ira au bout de dix ans), ne tarde pas à se tailler une très belle réputation auprès des collectionneurs internationaux pour leur production en pièce unique de mobilier et de décors muraux aux lignes et aux marqueteries fortement sous influence de l’art contemporain. 

Il est ainsi possible d’admirer un de leur panneau mural dans la pièce d’accueil qui se trouve devant la grande salle du Conseil de la Mairie de Parie, un bas-relief exécuté pour Cartier à Aix-les-Bains ou bien encore deux grands panneaux au Palais des Congrès de Stuttgart.

Une activité qui n’a jamais empêché Martin Spreng de réaliser en parallèle des bijoux en ébène d’abord, puis, depuis une quinzaine d’années, des bijoux en or. Ce qui l’avait d’ailleurs incité à suivre une formation en bijouterie à l’école Nicolas Flamel afin d’apprendre les différentes techniques du métier (dont le sertissage) et des cours de gemmologie. Il n’imaginait cependant pas abandonner un jour sa casquette d’ébéniste au profit de celle de joaillier.

Quelques réalisations du groupe XYLOS
poursuivre la lecture